10 façons de renforcer son système immunitaire

Chaque hiver, notre système immunitaire est mis à rude épreuve par le froid et l’humidité.
Nous nous sentons donc souvent vulnérables face à l’arrivée des maladies et autres virus ambiants.
Or, il existe des façons simples et naturelles de se prémunir contre les différentes attaques extérieures.
Voici donc les bons gestes ou comportements à adopter pour renforcer son système immunitaire et rester en bonne santé.

Manger sainement

Voilà certainement la base de tout renforcement immunitaire.
Il s’agit de choisir les bons aliments qui vous permettront de vous maintenir en bonne santé.
Les fruits, légumes et les noix sont notamment riches en nutriments dont le corps a besoin.
Il est également essentiel de bien doser son apport en protéines, qu’elles soient animales ou végétales.
On essaiera également d’éviter une trop grande absorption de sucre blanc qui détériore notre système immunitaire.
Des études ont également montré que les champignons médicinaux comme le maitake ou le reishi contiennent des bêta-glucanes qui renforcent notre activité immunitaire contre les infections ou les cancers et atténuent les allergies.

Dormir suffisamment

Une des clés pour renforcer son système immunitaire est un sommeil de huit heures minimum.
Cela peut paraître anodin mais le manque de sommeil a des effets dévastateurs sur notre santé.
Il génère, en effet, un supplément de stress et diminue l’efficacité du système immunitaire.
Un manque de sommeil chronique peut notamment vous exposer trois fois plus aux rhumes ou aux infections respiratoires qu’une personne dormant au moins huit heures.
Il est donc essentiel de dormir en quantité suffisante pour se prémunir contre les maladies.

Bouger

Des exercices quotidiens permettent au corps de relâcher la tension et les stress accumulé dans la journée.
De simples étirements et mouvements d’intensité modérée peuvent renforcer votre système immunitaire s’ils sont pratiqués quotidiennement.
Une étude a démontré que de telles habitudes font que vous avez trois fois moins de chances d’attraper un rhume ou la grippe durant l’hiver.
Il est donc nécessaire de s’astreindre à une activité sportive douce au quotidien pour renforcer ses défenses immunitaires.

Prendre des probiotiques

Il est avéré que 70 % de notre système immunitaire est présent dans l’intestin.
Il semble donc être important de faire une cure de probiotiques (lactobacilles) pour essayer de renforcer sa muqueuse intestinale.
On agira avant l’arrivée des virus surtout lorsque l’on est est âgé ou affaibli par le stress, ou que l’on est fréquemment malade, mais aussi dans le cadre de maladie chronique.
Les études scientifiques ont démontré que la prise d’un mélange de lactobacilles, tous les jours pendant 12 semaines, réduit le risque d’attraper un rhume.
Vous trouverez des probiotiques dans les yaourts, à raison de 1 à 2 par jour, ou dans les compléments alimentaires.

Diminuer son stress

En effet, quand vous stressez, vos glandes surrénales produisent de l’adrénaline et de la cortisone.
Or, à grande dose, elles ont un impact négatif sur notre système immunitaire.
Le stress psychologique, par exemple, augmente le risque d’attraper des virus comme celui de la grippe.
Un stress chronique peut même aggraver certaines allergies ou maladies auto-immunes.
Il est donc essentiel d’essayer de trouver des manières de moins stresser au quotidien, comme en méditant par exemple ou en écoutant des musiques relaxantes.

Avoir une vie sociale riche

Les personnes qui ont une vie sociale importante bénéficient d’une meilleure santé et d’une plus grande longévité.
On pourrait penser que l’on s’expose à plus de virus en étant en compagnie de plusieurs personnes.
Or, des études ont prouvé que les personnes sociables n’attrapent pas plus de maladies et souffrent même moins longtemps des symptômes lorsqu’elles sont affectées.
La compagnie des animaux aurait également un effet bénéfique sur notre santé.
Le simple fait de caresser un animal augmente la sensation de bien-être, baisse notre pression artérielle et boosterait notre système immunitaire.

Éviter la fumée de cigarette

En effet, la fumée de cigarette déclenche des inflammations, augmente le mucus respiratoire et empêche les poils de nez de nettoyer ce mucus.
Les adultes, comme les enfants, qui sont exposés à la fumée de cigarette ont plus de risques de contracter des infections comme des bronchites, des pneumonies, des otites ou des sinusites.
Il est donc essentiel de se préserver au maximum des émanations de fumée des cigarettes alentour.

Bien doser ses vitamines

Il est bien connu qu’une déficience en vitamines A, B6, C, D, E, en zinc ou en acide folique peut réduire notre activité immunitaire.
Or, il est important que l’apport en vitamines se fasse dans de certaines proportions pour être efficace.
Ainsi, une surdose de vitamine A peut être toxique pour notre système immunitaire.
De même, un taux de zinc excessif peut, paradoxalement, supprimer notre fonction immunitaire.
Il est ainsi conseillé de se faire prescrire ces suppléments vitaminés par un médecin afin de s’assurer d’être dans les bonnes proportions.

Faire souvent l’amour

Cela peut évidemment faire sourire mais des études ont prouvé que l’activité sexuelle a un réel impact sur nos anti-corps.
Il est donc conseillé, dans la mesure du possible, de s’adonner le plus possible aux plaisirs de la chair durant l’hiver.
L’activité sexuelle réduirait de manière importante, par exemple, les risques d’attraper le rhume.

Manger du miel et de l’ail

Le miel est connu pour ses propriétés anti-oxydantes et anti-bactériennes.
Une cuillère à café de miel dans une boisson chaude ou glissée dans un yaourt permet ainsi de s’immuniser contre le rhume.
Quant à l’ail, il fait partie des plantes médicinales, comme le gingembre, qui renforce l’activité du système immunitaire.
En plus de booster la fonction immunitaire, l’ail est également un anti-cancer et un agent anti-microbien très efficace contre toute une variété de bactéries, de virus et de parasites.
Il est conseillé d’ajouter un peu d’ail émincé au plat juste avant de le manger, afin que ses qualités médicinales ne soient pas altérées par la cuisson.

Bonus

Faire le plein de vitamine D

Elle active des globules blancs (lymphocytes T) nécessaires pour fabriquer des anticorps et détruire les microbes.
Dans l’alimentation, on en trouve surtout dans les poissons gras :
l’huile de foie de morue (1 c. à soupe en apporte environ 600 UI ou 15 µg),
les poissons gras (pour 100 g, le saumon en contient environ 400 UI ou 10 µg, le hareng mariné 350 UI ou 8,75 µg, les sardines à l’huile 285 UI ou 7,13 µg).

Conclusion

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, d’autres super-aliments sont réputés pour soutenir le système immunitaire, parmi lesquels on peut citer le reishi, le curcuma, le jus de grenade ou encore la propolis… La science moderne a mis à notre disposition toute une gamme de médicaments pour nous guérir des maux de l’hiver.
Or, il est toutefois beaucoup plus judicieux d’essayer de prévenir ces maladies en s’immunisant de manière efficace.
Ces quelques bonnes habitudes à adopter permettent donc de booster votre système immunitaire et d’ainsi vous prémunir contre les attaques de l’hiver.

A propos Dominique

Retrouvez Dominique Bouy et LeaderNature sur les réseaux sociaux. Google +

Les commentaires sont fermés.